Krishnamurti & the Art of Awakening
Experimenter's Corner | moderated by John Raica

The starting point?


Displaying posts 1 - 30 of 110 in total
Wed, 04 Jan 2017 #1
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

hello,

i allow myself if i may so ( ;-) ) to start a corner in the corner, to allow to John to post without interuption of dialogs which are not teachings...

Sign in to recommend
Back to Top
Wed, 04 Jan 2017 #2
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:

Oui, tiens pour le "plaisir" d'essayer d'aller par une autre porte...nous avons connu comme d'autres ces moments où cette sorte de "moi" n'agit plus comme centre du monde, joyaux unique de l'univers à ses propres yeux car sa référence pour cela est bien sur lui même...cela est parce que autre chose est là....

personnellement je sais pour moi même que de vivre comme il le faut ce qui apparaît comme une souffrance , a eu une incidence là dessus,mais il y a plus, il y a cette habilité qui tout à coup est là de laisser les choses être....

A chaque fois que un événement impossible de ce genre s'est produit la pensée n'a pas interrompu ce qui se passait dans le cerveau..et là l’impossible arrive, bien sur il ne fut jamais attendu ni même espéré bien sur...

Cela laisse le goût que aussi longtemps que la dite pensée intervient activement...et bien le fait de vivre demeure le conflit entre ceci et cela, saupoudré de frustrations constante voir pire... tu parles de remonter plus loin que l'aspect du moi qui est dans la pensée...et qui est donc? ma mémoire, mes désirs , etc

Voila une partie du tableau que je regarde... maintenant je reviens sur ton propos, tu amènes le fait que il y a encore quelque chose derrière, qui est une autre séparation, moi- pas moi...

Voila pourrais tu évoquer un peu cela avant que l'on essaye de continuer....

tu dis:

"maintenant je reviens sur ton propos, tu amènes le fait que il y a encore quelque chose derrière, qui est une autre séparation, moi- pas moi..."

oui quelque chose qui n'est pas propre à l'être humain (ni qu'à l'animal même) pour le coup qui génère ce que l'on nomme "l'instinct de survie". , déjà il y a séparation/fragmentation de ce qui est "moi" et autre que "moi", une dualité inné.

ce processus est fonctionnellement nécessaire mais du fait de la mémoire, il constitue LE support central du mental et de la pensée.

Tu dis également:

" ces moments où cette sorte de "moi" n'agit plus comme centre..."

comme je te l'ai déjà évoqué, il y a même cette disparition, cette mort... qui fait qu'il n'y a plus d'autre ni de non autre où même les limites d'un soit disant corps...

je ne sais plus où je l'ai lu mais il me semble que K avait vécu des moments étant plus jeunes, dans lesquels il demandait à ce qu'on le touche pour sentir son corps... beaucoup de méditant et autres vivent ce genre de chose... donc là, on est plus dans le champs de la pensée mais dans les fondements même de la variété des apparences séparées physiquement qui constituent le monde tel qu'il nous apparaît...........

This post was last updated by richard viillar Thu, 05 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Wed, 04 Jan 2017 #3
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
la variété des apparences séparées

La variété des apparences séparées, en apparence...

Sign in to recommend
Back to Top
Wed, 04 Jan 2017 #4
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
quelque chose qui n'est pas propre à l'être humain

Qui n'est pas propre qu'à l'être humain (pardon)

Mais à toute forme de vie semble t-il...

This post was last updated by richard viillar Thu, 05 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Thu, 05 Jan 2017 #5
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

Salut Richard, bonne initiative de mon avis....je reviens.Sinon pour le coté pratique pour John, j'ai supprimé tous mes derniers post dans le forum "what are the k teaching?"

Dan ...........

This post was last updated by Daniel Paul. Thu, 05 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Thu, 05 Jan 2017 #6
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
u dis:

"maintenant je reviens sur ton propos, tu amènes le fait que il y a encore quelque chose derrière, qui est une autre séparation, moi- pas moi..."

oui quelque chose qui n'est pas propre à l'être humain (ni qu'à l'animal même) pour le coup qui génère ce que l'on nomme "l'instinct de survie". Là, déjà il y a séparation/fragmentation de ce qui est "moi" et autre que "moi", une dualité inné.

ce processus est fonctionnellement nécessaire mais du fait de la mémoire, il constitue LE support central du mental et de la pensée.

Salut Richard, je ne suis pas sur qu'il y ai un instinct de survie, j'y vois plutôt un fonctionnement automatique de "programmes" qui sont fait pour marcher d'une façon très précise, pour bien marcher..

Ceci implique que soit le hasard (pour faire branché pseudo moderne et sa science qui nie L'Origine ultime au delà du temps), ou que soi "quelque chose" a " tout" programmé

Pour moi cet instinct est une traduction de la pensée pour ramener un phénomène qui dépasse la pensée , à son niveau,

c'est donc pour moi un mot fourre tout donc comme chance, hasard , pour ne pas dire ceci : je ne sais pas !! Juste ma vision du moment,rien de plus...

Donc une séparation, moi et pas moi...à un certain niveau il y a bien je vois un moi et pas moi...qui va sans dire en fait..

Par contre je ne saisis pas bien ceci: ce processus est fonctionnellement nécessaire mais du fait de la mémoire, il constitue LE support central du mental et de la pensée.

Veux tu dire que en plus de ce processus de séparation universel, il interfère par la mémoire sur la pensée elle même , sur le mental car à la base cela a déjà créé séparation ??

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Thu, 05 Jan 2017 #7
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
Tu dis également:

" ces moments où cette sorte de "moi" n'agit plus comme centre..."

comme je te l'ai déjà évoqué, il y a même cette disparition, cette mort... qui fait qu'il n'y a plus d'autre ni de non autre où même les limites d'un soit disant corps...

je ne sais plus où je l'ai lu mais il me semble que K avait vécu des moments étant plus jeunes, dans lesquels il demandait à ce qu'on le touche pour sentir son corps... beaucoup de méditant et autres vivent ce genre de chose... donc là, on est plus dans le champs de la pensée mais dans les fondements même de la variété des apparences séparées physiquement qui constituent le monde tel qu'il nous apparaît...........

Oui, je serais d'accord pour traduire ou dire, ces moments comme tu le fais ici..

on est au delà de la pensée mémoire analyse qui ne dirige plus tout le cerveau donc toute la vie.., sur ce point je pense que on doit voir cela ?

Dan ...........

This post was last updated by Daniel Paul. Thu, 05 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Thu, 05 Jan 2017 #8
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
je ne suis pas sur qu'il y ai un instinct de survie, j'y vois plutôt un fonctionnement automatique de "programmes" qui sont fait pour marcher d'une façon très précise, pour bien marcher..

oui, je comprends ce que tu veux dire... j'ai l'impression que la vie trouve son chemin tout simplement, à tâtons..

Daniel Paul. wrote:
Ceci implique que soit le hasard (pour faire branché pseudo moderne et sa science qui nie L'Origine ultime au delà du temps), ou que soi "quelque chose" a " tout" programmé

Pour moi cet instinct est une traduction de la pensée pour ramener un phénomène qui dépasse la pensée , à son niveau

oui ça n'est pas dans le champs de la pensée.. ce qui est important, c'est de voir à ce niveau, comme je le dit plus haut, les fondements même de la variété des apparences séparées (en apparence) physiquement qui constituent le monde tel qu'il nous apparaît...

Sign in to recommend
Back to Top
Fri, 06 Jan 2017 #9
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:

Daniel Paul. wrote:

je ne suis pas sur qu'il y ai un instinct de survie, j'y vois plutôt un fonctionnement automatique de "programmes" qui sont fait pour marcher d'une façon très précise, pour bien marcher..

oui, je comprends ce que tu veux dire... j'ai l'impression que la vie trouve son chemin tout simplement, à tâtons..

Bonjours Richard..oui, mais pour moi même je suis incapable de dire car je ne sais pas si tout cela se fait à tâtons...

richard viillar wrote:
oui ça n'est pas dans le champs de la pensée.. ce qui est important, c'est de voir à ce niveau, comme je le dit plus haut, les fondements même de la variété des apparences séparées (en apparence) physiquement qui constituent le monde tel qu'il nous apparaît...

Oui nous voyons, percevons une version réduite relative à nous mêmes, à ma pensée, à ma mémoire...qui n'est pas reliée à quoique ce soit...ni à personne sauf pour en tirer profit..

l'analyse à tout envahit, y compris là ou elle n'a non seulement pas une seule compétence comme avec la souffrance par exemple...mais en plus là où elle créé les conditions du "malheur" humain...

Dans cette vision limitée il n'y a pas de sens profond, je dirais ceci : pas grave c'est pas fait pour !!! donc pas de contentement mais misères et peurs auxquelles on essaye d’échapper et là c'est grave de conséquences......sans savoir que cela est "moi" alors que je crois qu'il y a moi et la souffrance par exemple, mais ceci est valable aussi pour le plus ou le moins tragique....je ne peux m’échapper de moi...je crois être l'observateur différent de ce qu'il observe et qui sait...alors que il y a visualisation, mémorisation, analyse..le tout en un temps qui nous semble instantané..

ceci est le fondement de tout ce que l'on fait..de manière analytique par la pensée...sans savoir ce qu'est la pensée...

etc

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sat, 07 Jan 2017 #10
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
sans savoir que cela est "moi" alors que je crois qu'il y a moi et la souffrance par exemple

Salut Daniel,

Oui, on va même jusqu'à s'approprier ce que l'on croit être autre que "moi" .. :J'ai mal, j'ai froid, faim etc... alors qu'il n'y a que la sensation... la suggestion est de partir de la sensation dès que le mal être est détecté (c'est quelque chose de disponible à chaque instant), et de regarder attentivement cette sensation être... c'est quelque chose de vivant aussi ce que l'on essaie de rejeter, que l'on considère comme une tumeur... mais en fait c'est si on ne la considère pas ainsi que la tumeur risque de se former...

Sign in to recommend
Back to Top
Sat, 07 Jan 2017 #11
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
Oui, on va même jusqu'à s'approprier ce que l'on croit être autre que "moi" .. :J'ai mal, j'ai froid, faim etc... alors qu'il n'y a que la sensation...

Good matin

oui la sensation devient "je", enfin je crois que c'est cela que tu dis...si oui, c'est assez clair. La sensation qui ensuite est mise dans la case bien/pas bien...etc

richard viillar wrote:
la suggestion est de partir de la sensation dès que le mal être est détecté (c'est quelque chose de disponible à chaque instant), et de regarder attentivement cette sensation être... c'est quelque chose de vivant aussi ce que l'on essaie de rejeter, que l'on considère comme une tumeur... mais en fait c'est si on ne la considère pas ainsi que la tumeur risque de se former...

Oui, cela dit à un moment la sensation qui est bonne sera aussi "questionnée", tout ce système automatique aléatoire va logiquement finir par être questionné ???

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sat, 07 Jan 2017 #12
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
oui la sensation devient "je", enfin je crois que c'est cela que tu dis...si oui, c'est assez clair.

oui... c'est donc au travers cette dualité inné dont on parle plus haut que les sensations deviennent les sensations d'une "indivi-dualité"

Daniel Paul. wrote:
La sensation qui ensuite est mise dans la case bien/pas bien...etc

oui c'est ça, agréable, désagréable...

Daniel Paul. wrote:
Oui, cela dit à un moment la sensation qui est bonne sera aussi "questionnée"

ben oui, en fait dans ce champs là, même ce qui apparaît comme agréable, est dans le champs de la dualité, de la souffrance... oui ça peut paraître fou de dire ça mais c'est ainsi... ce qui apparaît identifié comme agréable, n'est alors qu'une souffrance, diminuée...

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #13
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:

Daniel Paul. wrote:

Oui, cela dit à un moment la sensation qui est bonne sera aussi "questionnée"

ben oui, en fait dans ce champs là, même ce qui apparaît comme agréable, est dans le champs de la dualité, de la souffrance... oui ça peut paraître fou de dire ça mais c'est ainsi... ce qui apparaît identifié comme agréable, n'est alors qu'une souffrance, diminuée...

Salut, alors en fait c'est le processus intégral lui même , au travers de la polarité que sont pour moi les symptômes qu'il nous envoie et qui est donc une sorte de langage indirect, qui amène cela..

Je ressens de la peine..c'est un dialogue est ce que je veux dire , un dialogue entre ce "moi" quel qu’en soi sa nature , et disons l' origine émettrice inconnue qui envoie le symptôme .

Au début seul le symptôme qui fait mal sera l'objet d'une remise en question...si par hasard il est perçu, solutionné par lui même ,ensuite à un moment donné le symptôme "j'adore j'en veux encore" sera lui aussi sur la sellette...

D'une manière triviale je dirais ici que il le sera car je vais développer ceci: j'en ai plein le "cul" de tout cela....je veux savoir....etc

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #14
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
un dialogue entre ce "moi" quel qu’en soi sa nature , et disons l' origine émettrice inconnue qui envoie le symptôme .

Salut Daniel how are tu?

Oui, par dialogue j'entends "lien"...

Daniel Paul. wrote:
l' origine émettrice inconnue

Alors tant qu'elle n'est pas vu on peut dire "je ne sais pas" effectivement mais dès que c'est vu, c'est très clair en fait...

l'origine fondamentale même qui "émet" est l'aveuglement dans le fait que J'existe, cela est le grain de sable dans l'engrenage.... et ce grain de sable est directement relié à l'engrenage, il fait corps avec...

This post was last updated by richard viillar Sun, 08 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #15
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
Salut Daniel how are tu?

Salut..nous avons tous eu ici un genre de mauvaise grippe...on s'en remet doucement mais sûrement...j'ai eu un moment logique de pas bien ( 2 jours qui il y a 40 ans m'auraient prit 10 ans à saisir) sur lequel je n'ai pas agit...cette fois ci cela laisse une sorte d'intensité pour aller quelque part bien sur..

richard viillar wrote:

Daniel Paul. wrote:

l' origine émettrice inconnue

Alors tant qu'elle n'est pas vu on peut dire "je ne sais pas" effectivement mais dès que c'est vu, c'est très clair en fait...

l'origine fondamentale même qui "émet" est l'aveuglement dans le fait que J'existe, cela est le grain de sable dans l'engrenage.... et ce grain de sable est directement relié à l'engrenage, il fait corps avec...

Oui, ce que je voulais aussi dire est que tout ceci est pour moi un processus bien précis et que c'est lui qui dirige, car il sait!! ...ce que on appelle la pensée va de travers et elle le doit...c'est suffisant et encore pendant l'enfance..puis devient totalement insuffisant..au delà quand physiquement nous devenons câblés..et potentiellement apte à autre chose...la phase d’échec de la pensée semble être nécessaire..dommage que globalement ceci soit ignoré..

nus avons juste perdu le lien de que faire avec cela...perdus entre conflits et machines et +

et toi comment vas tu en zone occupée...:-))

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #16
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
et toi comment vas tu en zone occupée...:-))

Ben écoute je vais,

J'étais en train penser au échanges que vous avez régulièrement avec John... (pour faire court) John évoque la "voie" de la méditation et toi celui de la "perturbation" vous n'êtes pas les seuls à avoir ces échanges là ... la manière dont je perçois dans ces échanges parfois ressemble à une forme d'incompréhension entre les deux bords...

En fait l'un parle d'un moyen (la méditation et l'autre du support la souffrance (à mon sens le seul)...

This post was last updated by richard viillar Sun, 08 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #17
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Alors que vu d'ici, on a l'impression que vous échangez autour de deux voies l'une étant méditation way et l'autre thé hard way. .. mais en fait il y a (comme je le vois) un moyen et, le support... est ce que ce que je dis la à du sens? Ou suis je dans l'erreur?

This post was last updated by richard viillar Sun, 08 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #18
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

John qu'en penses tu?

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #19
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
J'étais en train penser au échanges que vous avez régulièrement avec John... (pour faire court) John évoque la "voie" de la méditation et toi celui de la "perturbation" vous n'êtes pas les seuls à avoir ces échanges là ... la manière dont je perçois dans ces échanges parfois ressemble à une forme d'incompréhension entre les deux bords...

En fait l'un parle d'un moyen (la méditation et l'autre du support la souffrance (à mon sens le seul)...

Salut, enfin re salut...

En fait cela vient du mot et de son usage,avant k je ne l'ai jamais utilisé et ne l’utilise que parce que certaines personnes avec qui je dialogue l’utilisent...ce que j'ai lu de ce que k dit de la méditation correspond en fait exactement la plupart du temps à ces moments vécus lors de ces moments impossibles, cela pour moi dans les faits que je connais se produit tout seul de manière totalement inattendue, inopinée, imprévisible ..de plus je ne veux pas m'attacher à un mot qui décrirait tout...ce qu'il ne fait pas du tout.Il y a autant de définitions que de personnes et c'est normal ,notre langage marche avec ce qui est concret avant tout..

regarde comme en politique on dit démocratie..ouais c'est génial..or en démocratie les travailleurs étaient des esclaves et votaient les édiles et riches propriétaires......et forcèrent au suicide de Socrate un être remarquable autant que k à mon avis..etc..

donc on a mis les choses à plat en se basant sur les définitions de k..donc on peut échanger la dessus, mais pour moi même je n'utilise pas ce mot...trop vague ...donc trop sujet à conflits même amicaux dus au fait que l'on ne parle pas de la même chose..

richard viillar wrote:
Alors que vu d'ici, on a l'impression que vous échangez autour de deux voies l'une étant méditation way et l'autre the
hard way. .. mais en fait il y a (comme je le vois) un moyen et, le support

pour moi le support est aussi le moyen...le symptôme est aussi le catalyseur...pour moi c'est clair..

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #20
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

La traduction que je fais de la manière dont tu appréhendes la perturbation est en fait ce que j.krishnamurti (et d'autres) décrit dans ces enseignements. C'est vers cela quil faut tendre je pense.

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #21
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
la manière

Pour moi c'est une forme d'aboutissement de la méditation

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #22
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Je pense qu il est également important de se pencher sur cet aspect du processus que tu nommes comme "catalyseur"

This post was last updated by richard viillar Sun, 08 Jan 2017.

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #23
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
La traduction que je fais de la manière dont tu appréhendes la perturbation est en fait ce que j.krishnamurti (et d'autres) décrit dans ces enseignements. C'est vers cela quil faut tendre je pense.

oui je le pense aussi...

richard viillar wrote:
Je pense qu il est également important de se pencher sur cet aspect du processus que tu nommes comme "catalyseur"

Oui...on revient là dessus, pas à pas..

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #24
Thumb_photo_reduite John Raica Canada 515 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
John qu'en penses tu?

Je pense, Richard, qu'il y a bien une 3-eme possibilité, ce que K appelle l'ecoute et qui implique une certaine qualité de perception interieure de la verité. Et etant donne qu'on n'est pas tous doués de cette Grace de percevoir directemment la verité ou ce que n'est pas (tout a fait ?) vrai dans notre vie ( car on y est souvent trop submergés pour y voir clair) on peut donc beneficier d'un flash de 'lumiere' jete par un esprit...plus libre ou plus illuminé que le notre- ce peut etre un sage propos de Bouddha ou l'esprit du dialogue de K, ou bien des parables de Jesus, etc etc. Donc ça aurait la valeur d'un 'coup de pouce' pour nous aider a voir plus clair ou nous en sommes dans notre recherche de la verité, ou bien il peut s'agir d'un 'insight' (revelation ?) majeur - comme c'est le cas du dernier dialogue posté dans ( what are the K Teacings) entre K et Pupul Jayakar sur la decouverte en nous meme de la Source Originale de vie telle qu'elle existe en nous, comme non-manifesté

Donc c'est surtout une question d'humilité interieure face a un vaste Inconnu -Intelligent et Compassioné- qui nous entoure tous et qu'on ne pourra jamais comprendre dans sa totalité, mais avec lequel on pourrait se mettre en syncronicité. Ensuite, une fois notre instrument perceptif debloqué - sorti de l'inertie et/ou de l'ignorance immemoriale de la pensee collective) on peut bien revoir nos options a la hausse , mais... pas avant !

Sign in to recommend
Back to Top
Sun, 08 Jan 2017 #25
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Je comprends ce que tu dis John. Cependant, lorsque tu dis

John Raica wrote:
Et etant donne qu'on n'est pas tous doués de cette Grace de percevoir directemment la verité

Je ne le partage pas tout à fait en fait, il semblerait même que K (et bien d'autres) disait l'inverse "nous" sommes tous en capacité de.. j'en suis convaincu également, il y a bien des êtres de la sorte sur la planète... ils sont juste non médiatique et ne se destinent pas à prêcher un enseignement ou une parole.

John Raica wrote:
l y a bien une 3-eme possibilité, ce que K appelle l'ecoute et qui implique une certaine qualité de perception interieure de la verité.

Oui c'est vrai John, je considère cela comme étant du même ordre et que cela entre dans le champs de la méditation... c'est un moyen de considérer, de "traiter" LE SUPPORT qu'est la souffrance sans laquelle tout ceci ne serait pas.

Sign in to recommend
Back to Top
Tue, 10 Jan 2017 #26
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Salut Daniel,

Je pense qu il est également important de se pencher sur cet aspect du processus que tu nommes comme "catalyseur"...

Daniel Paul. wrote:
Oui...on revient là dessus, pas à pas..

Je vois la souffrance étant une énergie. Cette énergie est bloquée par tous les mécanismes de défense.

La souffrance est comme un torrent... Les mécanismes de défense sont un barrage.. la rencontre des deux est le conflit.

L'ouverture des vannes est la "juste manière" dont la souffrance doit être appréhendée, si non le barrage explose.. à terme il n'y a plus de barrage car la souffrance est totalement vue et sollicitée.
Ainsi, le torrent peut être observé dans son mouvement et sa globalité...

Comme je le vois, c'est "l'ouverture des vannes ou la rupture du barrage" qui va générer cet aspect de "CATALYSEUR" car l'énergie que constitue la souffrance est "libérée".

Voilà la meilleure image que j'ai trouvé pour exprimer au mieux ce que j'en vois...

Sign in to recommend
Back to Top
Tue, 10 Jan 2017 #27
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Comme tu peux le constater, je distingue la souffrance du conflit...

Sign in to recommend
Back to Top
Tue, 10 Jan 2017 #28
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
Je vois la souffrance étant une énergie. Cette énergie est bloquée par tous les mécanismes de défense.

La souffrance est comme un torrent... Les mécanismes de défense sont un barrage.. la rencontre des deux est le conflit.

Salut...une énergie , oui je pense mais niveau termes "scientifiques" je suis nul par choix...car je comprenais bien en fait tout çà..si je comprend bien énergie genre force pour marcher par exemple pour faire simple , là çà me parle plus, peut être que cela le fera aussi pour d'autres mais je ne sais pas...

donc il y a une force comme la force d'une vague que "je" essaye de bloquer....or ça ne marche pas ..alors nous humains essayons alors des techniques pour bloquer la vague...çà ne marche pas.....la vague doit me submerger me disent certains cauchemars récurrent .tant que cela n'est pas, alors sans que je le sache 100% de ma propre force est utilisée à essayer de lutter contre un adversaire qui n'en est pas un et qui gagne tout le temps sans le chercher..car il y a un ordre naturel derrière tout cela...

dont l'humain moderne , sauf exceptions, s'en tape..croyant être ce qu'il n'est pas..

richard viillar wrote:
L'ouverture des vannes est la "juste manière" dont la souffrance doit être appréhendée, si non le barrage explose.. à terme il n'y a plus de barrage car la souffrance est totalement vue et sollicitée.
Ainsi, le torrent peut être observé dans son mouvement et sa globalité...

si je continue avec cette image des vagues qui doivent me submerger car elle sont trop "énormes" pour "moi" ...ceci doit se produire, peu importe comment...est ce que je vois pour le moment...quand cela est , "on" entre sans le chercher dans autre chose que je pense être totalement imprévisible mais qui n'est plus un combat perdu d'avance de toutes façons ...par contre je n'en suis pas a observer la vague ou le torrent...pour moi je vois que des choses arrivent de par elles même...et la résistance a cessée pour un temps..et là il y a une sorte de plénitude plus ou moins puissante..

richard viillar wrote:
Comme tu peux le constater, je distingue la souffrance du conflit...

Oui il y a donc la souffrance qui est une force, une énergie, que je essaye de stopper "connement" sans rien y comprendre du tout...je s'oppose à la souffrance, et là il y a conflit entre je et cette force...

or de ce que j'en sais ou du moins pense saisir , "je" est la souffrance donc je est cette force contrariée par ??? k dirait peut être par un fragment de la pensée qui dit "je" , le censeur, le programme qui choisit...c'est son état réel...

notre "je" qui va à la guerre ne serait il alors que ce sous programme qui choisit et est partie de l'analyse ???

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Tue, 10 Jan 2017 #29
Thumb_img_20150716_212047-1-1 richard viillar France 99 posts in this forum Offline

Daniel Paul. wrote:
"je" est la souffrance donc je est cette force contrariée par ???

En fait, la souffrance n'est pas je... c'est ce que l'on a tendance à penser..

La souffrance né de la tendance aveugle que le cerveau a de saisir un "je" comme pour la réalité. elle né de cela mais (si on devait différencier les choses pour être précis), elle n'est pas cela, elle est un signal qui fait lien qui relie comme un canal (fréquence/chaîne)... et qui même si elle est d'origine psychologique, la souffrance peut être sentie physiquement.

Sign in to recommend
Back to Top
Wed, 11 Jan 2017 #30
Thumb_picture0122 Daniel Paul. Ireland 322 posts in this forum Offline

richard viillar wrote:
En fait, la souffrance n'est pas je... c'est ce que l'on a tendance à penser..

La souffrance né de la tendance aveugle que le cerveau a de saisir un "je" comme pour la réalité. elle né de cela mais (si on devait différencier les choses pour être précis), elle n'est pas cela, elle est un signal qui fait lien qui relie comme un canal (fréquence/chaîne)... et qui même si elle est d'origine psychologique, la souffrance peut être sentie physiquement.

Quelque chose est ce "je",illusoire ou pas illusoire , cela fait référence à un passé,un futur désiré une personne qui n'est pas l'autre, une expérience qui est différente sur la forme , une mémoire différente etc etc ..illusion ou pas illusion je ne suis pas toi...je ne suis pas l'atome de carbone, ni le soleil..j’exagère le trait pour essayer de dire..et c'est ça qui est en guerre-conflit contre les autres formes de ce "je" qui ne sont pas "moi même "n y compris en moi même vis à vis de moi même, ou je jette ceci et farde cela...même seul au monde je suis en conflit... je ne regarde comme référence que moi même !! ce qui pour moi est simplement le programme de la pensée lui même....même pas un fragment mais le programme lui même..

la souffrance, qui est plutôt une forme de pression, vient pour moi du programme lui même de la pensée qui s'est révélé pendant quelques semaines par petites touches et est inclus dedans...il est ainsi conçu...car c'est une constante chez 100% d'humains..le soi disant hasard ne peut faire la même chose 100% du temps..le hasard intervient quand "on" ne sait pas en fait...cela évite de dire: je ne sais pas..

Pour que la pensée marche "on" lui a ajouté des motifs de marcher dans le programme ...c'est le rôle du désir.."on" lui a ajouté pour que le travail soit correctement fait le désir de faire, de bien faire et l' auto satisfaction...je c'est ça pour moi et c'est très clair...

c'est un procédé automatique, mécanique, aléatoire et avec une inertie énorme...quand une décision est prise par la pensée, tout le système pour la réaliser se met en marche dont ce qui pousse à le faire du désir au contentement recherché.......et qui ne va plus s’arrêter et va marcher en continue et c'est ça qui créé cette pression qui devient pour nous souffrance....

soit c'est le hasard qui est en fait une constante, soit cela n'est pas me dit une vision et une logique toute simple poussée à son extrême..dans le programme on se retrouve avec la décision de la pensée d'un coté et sa réalisation de l'autre, de même que avec le bénéfice escompté et le bénéfice réalisé....

Il y a toujours quelque chose la dedans qui ne correspond pas au plan...pour moi la pensée est voué à jamais à être frustrée au mieux...

et c'est cela entre autre bien sur qui va forcer un quelqu'un à s'enquérir du sujet ou pas...où donc à devenir haineux de sa vie car elle fait mal et je ne saisis pas ce qui se passe donc que faire. cela mène au suicide et-ou au conflit permanent...car la pensée n’atteint jamais ses objectifs...jamais..

Soit c'est le hasard soit pas...si cela est le hasard pur comme le dit la science des lumières éteintes, alors on est très mal barrés, tous..et le confit, la guerre, la soumission est notre vie..charmant...soit tout cela c'est de la foutaise intégrale d'ignorant d'eux même et de la profondeur d’être et il y a autre chose derrière ces apparences superficielles dans lesquelles la présente civilisation et ce pour moi depuis genre 2500 à 3000 ans est en train de se noyer totalement..

Tout ceci émane du programme de la pensée analytique...qui empêche nos autres capacités de fonctionner...

Les premières peurs et angoisses de l'enfant donnent déjà le signal qu'il est temps de s'occuper d'autre chose de plus profond...car le signal est là que la pensée commence déjà à dérailler sur elle même..qui est dans la nature de ce qu'elle est et qui pour moi doit se produire...

on ne sait plus que faire avec cela..

etc

Dan ...........

Sign in to recommend
Back to Top
Displaying posts 1 - 30 of 110 in total
To quote a portion of this post in your reply, first select the text and then click this "Quote" link.

(N.B. Be sure to insert an empty line between the quoted text and your reply.)